Google choisit les technologies libres

Le projet "Elphel", entrepris par Elphel Inc. s'appuyant sur l'évolution des technologies libres, est désormais exploité par la société Google. Il s'agit du premier dispositif open hardware en matière de caméra réseau haute résolution. Le géant du Web, orienté vers les technologies GNU GPL, a désormais intégré ce nouveau concept au sein de ses services Google Street View et Google Books, respectivement lancés en 2007 et 2004.


Elphel et Google révolutionnent l'imagerie

Spécialisée dans l'imagerie de pointe, la société américaine Elphel a mis sur pied, avec le soutien de la fondation suisse Free IT Foundation*, le premier produit open hardware en matière de caméra réseau haute résolution. Combiné à un écosystème d'applications libres - offrant la possibilité de libre redistribution, d'accès au code source et de création de travaux dérivés -, l'appareil capture des images en haute définition. Séduit, Google exploite aujourd'hui le dispositif dans deux de ses principaux services.

Google Street View, fonctionnalité de Google Earth et Google Maps, permet de visualiser des plans panoramiques au sol (vue 360°) d'une rue, par exemple, d'une avenue ou d'un carrefour. La technologie "Elphel" intervient dans le processus de capture en améliorant la numérisation et la qualité des plans ensuite exploités.

Google Book Search est un outil basé sur la recherche de mots ou d'expressions dans une bibliothèque de livres (Google Books) numérisés par Google. Tous les ouvrages ont été scannés par le modèle de caméra 323 d'Elphel. Cette dernière, offrant des images de haute précision, a été sollicitée à une cadence de numérisation de près de 1'000 pages par heure.

Les innovations apportées par les produits Google Street View et Google Books constituent une révolution en termes de technologie et d'utilisation. De par leur accessibilité et leur simplicité d'implémentation, les technologies "Elphel" ont grandement influencé le choix du géant américain. Ces capacités ont permis à Google d'avoir une aptitude technologique d'ouverture - c'est-à-dire la possibilité de développer des fonctionnalités supplémentaires - et de perfectionner ses performances visuelles.

La réalisation du projet "Elphel" a été possible au moyen des technologies libres développées en mode collectif et pouvant être utilisées par tous. La philosophie GNU GPL ouvre des opportunités à différents niveaux - aussi bien pour les développements spécifiques orientés solutions, que pour la création d'un patrimoine technologique durable aidant aux développements majeurs d’applicatifs grand public. Les avancées d'Elphel se diffusent de plus dans de nombreux domaines: médical, scientifique, biologique, écologique…


Les technologies libres s'affirment

Lionel Lourdin, président et fondateur de la Free IT Foundation explique que "de puissants groupes internationaux, tel que Google, ont finalement recours à des technologies GNU GPL. L'aspect financier et la pérennité du développement en sont des facteurs clés." En effet, il existe aujourd'hui une forte effervescence des technologies sur le marché. En Suisse, le logiciel Drupal, permettant la gestion de contenus publiés sous licence GNU GPL, a notamment été adopté par le groupe Edipresse et par l'ONU.

La Free IT Foundation est la seule fondation helvétique à travailler sur le sujet: montrer à quel point ces technologies avancent. Selon son fondateur, "elles répondent à un nouveau modèle économique; il n'y a pas si longtemps, ces technologies libres étaient encore peu utilisées et aujourd'hui, elles se font de plus en plus remarquer en partie dû à la pression des coûts induite par la crise. C'est ce qui donne un aspect intéressant au phénomène!"

Numéro fédéral :  CH-660.2.608.005-3
Creative Commons License CC BY-SA