Conférence: High performance Open Hardware for scientific applications

Elphel Inc. est une société américaine spécialisée dans le design et la manufacture de caméras de haute qualité et entièrement sous licences libres. En effet, les logiciels permettant le fonctionnement de la caméra sont distribués sous licence libre GNU/GPL et le matériel et les plans de conception sous licence Open Hardware CERN OHL. Ces licences offrent de nombreuses possibilités pour les clients ainsi que pour les concepteurs: chacun est libre d'adapter le produit selon ses besoins, et c'est toute la communauté qui peut ensuite en profiter. Ce modèle offre une multitude d'applications; de plus, le client n'est pas tributaire d'une entreprise mais devient le propriétaire de tout un patrimoine technologique en acquérant du matériel Open Hardware.

Présentes sur tous les continents, les caméras Elphel ont été par exemple utilisées par Google pour la prise d'images des projets "street view" et "book scan" et certaines sont actuellement sous la glace en Antartique pour des recherches scientifiques financées par la fondation National Science Foundation. Au début de l'année, une nouvelle espèce animale a notamment été recensée grâce à l'utilisation d'une de ces caméras.

L'équipe de développement d'Elphel au complet est venue passer une semaine à Genève sur l'invitation de la société Foxel qui utilise leur caméra Eyesis 4Pi et développe des solutions de stéréophotogrammétrie. La Free IT Foundation a participé avec enthousiasme à certains échanges et se réjouis de cette ouverture pour le marché Suisse et international.

Une conférence suivie d'une table ronde ont été organisées à l'Université de Genève. Olga Philippova, vice-présidente d'Elphel Inc., a présenté les principes et le modèle d'excellence que représente le matériel sous licence open hardware, tout en illustrant ses propos avec des anecdotes et expériences du projet Elphel.

Javier Serrano était présent lors de la table ronde et a permis d'élargir le spectre des réflexions apportées par la conférence grâce à un échange très interessant avec l'auditoire; il est à la tête du "Hardware and Timing section in CERN's Beams Control group" et fondateur du Open Hardware Repository. Javier Serrano a notamment pu expliquer les motivations de la création de cette licence pour le CERN: elle facilite d'une part le transfert des connaissances et elle permet d'autre part de régler des problèmes sous-traitance industrielle inhérants au statut particulier du CERN.

Vous pouvez retrouver l'intégralité de la conférence et de la table ronde à cette adresse: https://mediaserver.unige.ch/play/84201

Sources:
https://www.nsf.gov/news/news_summ.jsp?cntn_id=130117
http://press.web.cern.ch/fr/press-releases/2011/07/le-cern-lance-linitiative-sur-le-materiel-libre
 

Numéro fédéral :  CH-660.2.608.005-3
Creative Commons License CC BY-SA